Christian Kakesa

lire en 2 minute(s)

C’est une première pour mon blog de passer par un moteur de génération de site internet statique.

Il existe un grand choix de moteur qui répondent à tous les besoins. Le plus connu, d’après mon expérience, est Jekyll écrit en Ruby.

Mon choix s’est arrêté sur Hugo écrit en Go. C’est un prétexte suffisant pour découvrir un projet qui n’arrête pas de monter en popularité et les exemples de sites internets sont vraiment très différents des uns des autres ; tant en design qu’en apparence. Si on se fie à sa popularité sur Github, c’est le second moteur après Jekyll : https://www.staticgen.com.

Logo Hugo

Pourquoi Hugo ? Tout d’abord pour sa simplicité, à 2 niveaux, les articles sont écrits en HTML ou Markdown et le binaire statique hugo (c’est du Go) permet de tout faire :

  • Générer son site
  • Lancer le site en mode développement avec rechargement automatique des changements
  • Lancer le site en mode production
  • Ajouter un aricle
  • Mesurer la perfomance globale lors de la génération du site

L’autre point qui m’a vraiment plu, c’est le nombre de thème proposé : https://themes.gohugo.io/. Tout le monde s’y retrouve.

Puisque tous mes projets, y compris mon blog, sont déployés sur Apache Mesos, orchestrés par le framework Mesos Marathon et pour mes jobs le framework Mesos Chronos.

Logo Apache Mesos Logo Marathon : Apache Mesos framework Logo Chronos : Apache Mesos framework

Le choix d’architecture était tout simple avec les éléments suivants :

  • Mon blog est hébergé sur Github ; Github fournit une URL permettant de récupérer l’archive de la branche master
  • Le projet Hugo est aussi disponible sur Github, je peux récupérer l’archive du binaire hugo pour ma plateforme (Linux x86_64)
  • Mon fichier de configuration pour Marathon est aussi simple que celui-ci (sans les healthCheck) :
{
  "id": "/kakesa",
  "labels": {
    "environment": "production",
    "technologies": "Hugo, Go(lang)"
  },
  "apps": [
    {
      "id": "/kakesa/www",
      "cmd": "export HOME=$(pwd); cd ./kakesa.net-master; ../hugo --theme=hugo-future-imperfect; ../hugo server --baseURL=https://kakesa.net --appendPort=false --config=config.toml --log --port=${PORT0} --watch=false --bind=0.0.0.0",
      "cpus": 0.1,
      "mem": 64,
      "instances": 1,
      "ports": [65000],
      "uris": [
        "https://github.com/gohugoio/hugo/releases/download/v0.29/hugo_0.29_Linux-64bit.tar.gz",
        "https://github.com/fenicks/kakesa.net/archive/master.zip"
      ]
    }
  ]
}

Le workflow pour mettre à jour mon blog est tout aussi simple :

  1. Écriture d’un nouveau post
  2. Git commit/push de la branche master sur Github
  3. Redémarrage de l’application depuis Marathon pour la prise en compte

Et voilà, c’est tout.

Je pourrais limiter mon workflow à 2 étapes : 1. écriture du post, 2. git commit/push qui déclencherais automatiquement un redémarrage sur Marathon ; mais je préfère garder les 3 étapes pour plus de souplesse dans l’élaboration de mes contenus.

  • Catégorie
  • Go
comments powered by Disqus